Concept Inside Tours : rencontre avec le revendeur cuisiniste
SieMatic David Louchard

En décembre 2019, SieMatic célébrait à Tours l’ouverture du nouveau showroom de l’un de ses partenaires David Louchard. Celui-ci est le cofondateur de Concept Inside à Tours. Les équipes s’étaient données rendez-vous au 25, Avenue André Maginot pour inaugurer un espace de 200 m² totalement inspiré par le cuisiniste allemand haut de gamme.

 

 

Bonjour David. Nous sommes très heureux de pouvoir échanger aujourd’hui avec toi pour Tendances Cuisine by SieMatic. À l’origine, dans quelles circonstances es-tu devenu cuisiniste et aménageur d’espaces axés sur le monde de la cuisine ?

J’ai d’abord commencé par une formation en école hôtelière. Puis j’ai fait mes premiers pas dans le monde de la restauration haut de gamme et de luxe. Rapidement, j’ai souhaité changer de voie. C’est dans ce contexte que j’ai fait la rencontre d’une personne qui m’a permis de découvrir l’aménagement d’intérieur et de la cuisine. J’ai ainsi débuté mon travail dans ce milieu-là. Voilà quelques années que je suis cuisiniste et aménageur d’espaces.

Comment en es-tu venu à prendre contact avec la marque SieMatic ? Et pourquoi avoir choisi SieMatic comme ton partenaire principal ?

Comme beaucoup de personnes appartenant au milieu de la cuisine, j’ai commencé à travailler dans plusieurs enseignes nationales. Parmi les différentes marques, SieMatic avait toujours représenté le Graal pour moi dans les domaines de l’aménagement et de l’équipement de la cuisine. C’est pourquoi j’ai cofondé Concept Inside à Tours en 2008 avec mon partenaire Cédric. Je voulais qu’on y retrouve l’univers de l’hôtellerie de luxe. Où lorsqu’un client souhaite quelque chose, quelque soit sa demande, on lui obtient. Dans cette optique, j’ai eu l’opportunité de rencontrer Raphaelle Coulon. Elle venait me proposer de travailler avec la marque SieMatic. J’ai immédiatement été enthousiaste à l’idée d’une telle collaboration.

Quelle est la spécialité, dans le travail que tu mènes au quotidien avec tes clients, qui te permet de t’épanouir complètement ?

Je ne suis pas très fan des projets trop faciles. En fait, cela ne m’intéresse pas vraiment de faire une cuisine pour une cuisine. Ce qui m’intéresse, c’est de faire des belles choses, de belles pièces, de beaux environnements. Je suis très friand des lieux atypiques. À l’instar des vieilles demeures, des endroits d’où se dégage un certain caractère. Nous avons la chance en Touraine d’avoir de très beaux hôtels particuliers, des habitations singulières en pierre avec beaucoup de niches. Tous ces espaces me donnent l’occasion de m’éclater et de réaliser des projets plus poussés . Qui plus est, les clients sont très sensibles à notre approche créative, à notre patte.

Parmi tous les projets que tu as déjà réalisés, quel est celui qui t’a particulièrement marqué ?

Chez Concept Inside Tours, on s’attache à tous les projets que l’on conçoit et que l’on concrétise. Il faut dire que nous nous y engageons totalement en y mettant toutes nos tripes. Ceci dit, Cédric et moi avons été au contact de certains projets plus particuliers. Par exemple, nous avons aménagé une cuisine dans un camion de forain. Le client souhaitait une cuisine très luxueuse. Ainsi, nous avons dû considérer des aspects techniques hors-norme comme l’inertie. En effet, le camion était destiné à rouler, puis à déployer tout son confort et son luxe une fois arrêté. Un vrai challenge ! D’autre part, nous sommes intervenus dans un appartement situé dans le cloître de la Basilique de Tours : un endroit magnifique. Enfin, nous avons eu la chance de collaborer avec Philippe Thelin dans le cadre d’un autre projet dans une demeure royale située en plein cœur de Tours. Cette installation est en cours de finalisation : nous sommes impatients de la découvrir.

Existe-t-il une typologie de projet que tu rêverais de réaliser ?

Oui. Tu connais mon attachement pour le Québec. Je crois que le plus beau projet que je vais réaliser, ce sera la cuisine de mon chalet au Québec. Je la vois simple, très épurée, très nature aussi.

Peux-tu à présent nous parler un peu plus en détail de ton showroom Concept Inside Tours, de sa situation ?

Nous avons installé notre premier magasin Concept Inside dans la commune de Chambray-lès-Tours. Mais nous ne nous sommes pas sentis à l’aise dans notre environnement. Nous souhaitions vraiment développer la dimension haut de gamme. Il fallait donc que nous changions d’espace et d’endroit. C’est pourquoi nous avons parlé avec un certain nombre de nos partenaires spécialisés dans l’architecture et la décoration d’intérieur. Dès lors, l’idée était de se rapprocher de la ville de Tours, voire d’y être. Et ce, afin que notre positionnement corresponde effectivement à notre cible. Notre nouveau point de vente est situé dans le nord de la ville au 25 de l’Avenue André Maginot. Historiquement, le premier magasin SieMatic qui était installé à Tours était situé Avenue de la Tranchée. Nous nous sommes donc retrouvés à quelques mètres de cet ancien magasin SieMatic. Et nombreux sont les gens heureux de revoir la marque SieMatic à quelques pas seulement de l’ancienne adresse de la marque.

Superficie, organisation de l’espace du showroom : peux-tu nous en dire plus ?

Notre magasin Concept Inside Tours offre une surface de 200 m². Nous avons cinq espaces SieMatic clairement identifiés. Dans ce sens, nous avons 2 cuisines SieMatic de l’univers de style Pure, dont une SLC Pure Collection, et une de la collection Urban. Nous avons également des espaces complémentaires SieMatic qui créent un lien parfait entre ces différentes configurations et dans l’environnement.

 

 

Quelle a été la trame quant au choix de ces modèles, permettant également de valoriser ta propre identité en parallèle de l’ADN de SieMatic ?

Je voulais avoir un parquet en bois dans ce magasin. C’était mon premier souhait de par le caractère naturel de ce matériau. Après, j’ai laissé carte blanche à l’architecte SieMatic Perry Hansen pour le dessin du magasin. J’aime son identité et sa façon de travailler. L’impératif était d’une part de conserver des matières naturelles. Autrement dit, de travailler seulement avec du vrai. D’autre part, il fallait que l’univers haut de gamme saute aux yeux de chaque visiteur dès le franchissement de seuil. Le résultat est plutôt sympathique je trouve. Perry Hansen partage ce sentiment. Les jeux de lumières ont permis de valoriser certaines lignes. C’est réussi.